L’action de l’OPC se veut multidimensionnelle :

A- La valorisation et la diversification de l’entreprenariat dans les domaines de l’agropastoral, de l’économie bleu et du numérique.

Si savoir communiquer avec la terre n’a rien avoir avec un dialogue au sens stricte du thème. Mais juste des conditions à remplir pour bénéficier de l’abondance des services de la terre. Pour motiver et accompagner tous ceux qui désirent entreprendre dans ces secteurs.

L’Organisation Patronale du Cameroun, à travers des foras met   sur pied un système combiné de : « Idées, Encadrement Et Financement ».

    • Les idées: vous avez l’envie d’entreprendre dans l’agroalimentaire, l’économie bleue, ou l’économie numérique et vous êtes    à cour d’idée cela s’avère impossible. A travers ses foras et ses Canaux de communications l’OPC met la disposition de tous ceux qui veulent entreprendre dans les domaines suscités des idées pratiques et innovantes.
    • L’encadrement: en manque d’expertise les jeunes entrepreneurs ont toujours les difficultés à réaliser leurs projets. L’OPC met à leur disposition des experts dans les domaines sollicités pour les accompagner. Ce processus peut aller jusqu’à l’écoulement de leur produit selon le besoin exprimé.
    • Le financement: avec ses partenaires financiers considérable l’OPC accompagne les entrepreneurs dans leur démarche de demande de financement, de demande de crédits et l’auto financement./li>

B- Redorer le made in Cameroun dans la scène économique Internationale.

Le Made In Cameron n’est pas une tendance, mais une marque identitaire, un label qui s’organise et qui a besoin de plus de force pour être plus rentable, malgré sa présence dans certains pays il reste très faible. Cause parfois d’un processus incomplet sur le sol camerounais (transformation des matières premières, le conditionnement).

L’organisation patronale du Cameroun en plus d’accompagner les entreprises dans tout le processus à savoir obtention des matières premières, la transformation et le conditionnement, met aussi à leur disposition un réseau de distribution dans les pays sollicités.

C- Mettre l’entreprise locale au cœur de la décentralisation pour une décentralisation participative.

Dans le cadre de la décentralisation, l’Etat via les Ministères va céder progressivement aux collectivités territoriales décentralisées des compétences particulières et de moyens appropriés.

L’Organisation Patronale du Cameroun (OPC) vient ici appuyer le gouvernement en jouant un rôle de facilitateur en emmenant les collectivités territoriales décentralisées (Communes et régions) à faire d’avantage confiance aux Entreprises locales.

Ainsi l’OPC a pour objectifs de :

  • Créer un rapprochement entre les entreprises locales et les collectivités territoriales décentralisées ;
  • Emmener les collectivités territoriales décentralisées à faire d’avantage confiance aux entreprises locales pour la réalisation des marchés publics et des projets;
  • Accompagner les entreprises et les collectivités : en compétences, et expertise dans la réalisation des marchés et projets contractés  ;
  • Organiser des séminaires de formations en vue de rehausser le niveau des entreprises locales, afin de les rendre plus compétitifs dans la réalisation des dits marchés ;
  • Accompagner les entreprises locales à la soumission des marchés publics ;
  • Via nos partenaires financiers accompagner les entreprises pour l’obtention des financements et des crédits dans la réalisation des marchés et des projets  ;
  • Accompagner les entreprises locales dans les procédures de paiement avant et pendant la réalisation des marchés et des projets.
  • Veiller à la bonne exécution des marchés contractés par les entreprises locales membre de l’OPC et accompagner les collectivités territoriales décentralisées dans le suivi.

D- Accompagnement à l’innovation.

Dans le but de dynamiser et de promouvoir l’entreprenariat au Cameroun, l’OPC se place comme un accompagnateur des projets innovants avec les étudiants chercheurs venant des universités publiques et prives en particulier et tout autre prometteur d’un projet innovant en général.

Il s’agit ici :

  • Pour l’OPC d’organiser des semaines de l’innovation et l’entreprenariat dans le cadre national ;
  • Chaque étudiant chercheur ou tout autre promoteur d’un projet innovant, est appelé à inscrire celui-ci dans le-dit programme ;
  • L’OPC met en place un comité qui s’occupera de la sélection des premiers projets les plus innovants ;
  • La mise en place d’une prime de financement allant de 5 000 000 à 10 000 000 FCFA.

Ce programme vise à lutter contre l’immigration de l’intelligencia Camerounaise et la fuite des compétences.

Les résultats escomptés :

Sur le plan économique :

  • Le développement des entreprises locales ;
  • Plus de compétitivité, d’accroissement des expertises et compétences des entreprises locales ;
  • Une bonne consommation du Budget d’Investissement Public (BIP) au niveau local ;
  • Encouragement à l’entreprenariat ;
  • Le développement de la main d’œuvre locale ;
  • Une augmentation des recettes fiscales dues à la naissance de plus entreprises locales ;
  • Le développement socio-économie des collectivités territoriales décentralisées ;
  • Une augmentation du pouvoir d’achat ;
  • Une diminution du taux de chômage.

Sur le plan social :

  • Une baisse de l’exode rurale ;
  • Epanouissement et développement des populations locales.

 

Haut