Compte rendu – assemblée générale de Bertoua

Comme énonce dans notre agenda pour le compte de l’année 2019, nous nous sommes rendus dans la région de l’Est plus précisément à Bertoua du 19 janvier 2019 pour la tenue de l’assemblée régionale dans le cadre des activités de l’Organisation Patronale du Cameroun (O.P.C).

Les articulations de cette assemblée générale sont les suivantes :

  1. Le mot de bienvenue du Coordonnateur régionale de l’Est M. NJOCK Nemi Bingan adressé au Président de l’OPC M. BOLO Joseph et à sa suite.
  1. Le mot de bienvenue du Président National de l’Organisation Patronale du Cameroun (O.P.C).

Le président de l’OPC a adressé ses salutations et a remercié le Coordonnateur régionale de l’Est M. NJOCK Nemi Bingan et à toute son équipe, pour la qualité du travail abattu. Il a également salué la présence de tous les chefs d’entreprises qui ont fait le déplacement pour la circonstance.

  1. Le petit-déjeuner.
  1. L’exécution de l’hymne Nationale.
  1. Lecture de la déclaration de manifestation public par le Coordonnateur pour la région de l’Est et établi par le sous-préfet le 17-01-19.
  1. Propos liminaire du Président nationale de l’OPC.

Le Président de l’OPC à la suite de son mot de bienvenue a énoncé le fondement, et la primeur de la tenue de cette assemblée régionale à l’Est, ainsi que les enjeux et l’importance pour les entrepreneurs de la région de l’Est de contribuer au développement économique du Cameroun et qu’ensemble avec l’Organisation Patronale du Cameroun (O.P.C) nous puissions bâtir notre pays le Cameroun.

  1. Présentation de l’Organisation Patronale du Cameroun (O.P.C) par le Vice-président de l’OPC M. YAP Ahmed.
  • Qu’est-ce que l’OPC ?
  • La vision;
  • Ses actions;
  • Sa stratégie;
  • L’agenda : ce qui a été fait, ce qui reste à faire.
  1. Intervention du Coordonnateur régionale de l’Est, il a exprimé au nom des chefs d’entreprise de la région de l’Est (Bertoua) la préoccupation de savoir quelles sont les contributions de l’OPC face aux problèmes qu’ils rencontrent?
  1. Les échanges avec les chefs d’entreprises de la région de l’Est (Bertoua)

Ces échanges portaient sur les problèmes rencontrés par ces derniers au quotidien et comment l’OPC allait leur apporté des solutions concrète. Ces problèmes concernaient :

  • Les marchés publics : difficultés dans l’obtention du marché, dans le financement, et les paiements (avant et après l’exécution)?
  • Les projets innovateurs : comment se faire encadrer, accompagner et obtenir du financement pour son projet?
  • Les acteurs du secteur informel : comment se faire encadrer, accompagner, se structurer et obtenir du financement pour son projet?
  1. Intervention du bureau National de l’OPC

Les entreprises sont en majorité responsables des problèmes qu’ils rencontrent, car bon nombres ne sont pas en règle d’où les besoins de contournement face à certaines difficultés rencontrées.

Dans le cadre de la soumission des marchés publics, il faut :

  • Faire un examen de leur situation fiscale;
  • Faire un contrôle des dossiers constitués (sur le plan administratif, technique et financier);
  • Avoir une parfaite maîtrise des procédures d’acquisition des marchés (code des marchés publics) : type de marché, type de paiement …etc.

L’OPC mets à la disposition de ces membres des personnes ressources aguerries dans le domaine afin de mieux les encadrer, et les accompagner.

Dans le cadre fiscale, il faut :

  • Penser à faire des plaidoyer sur le domaine fiscale : car il n’est pas normale que toutes les entreprises paient le même niveau de TVA (19.25%) quelque soit la taille ce qui pose problème, de même pour les prix de la mercuriale de nos produits car les conditions d’acquisition diffèrent d’une localité à une autre;
  • Se constituer avec les PMEs Camerounaises, une force de proposition pour faire pour faire changer les choses comme par exemple un lobbying pour une catégoriser de la fiscalité dans notre pays. Voilà ce qui manque aux entreprises Camerounaises.

Dans le cadre des financements, les PMEs Camerounaise avant de solliciter l’obtention à un financement ou un crédit, doivent cultivé l’intelligence financière (se former) : nos entreprises doivent se discipline dans leur mode de gestion et des dépenses, car une fois un crédit contracté il n’est pas souvent utilisé à bonne échéant et les remboursements ne sont pas souvent fait dans les délais d’où : la perte de la crédibilité et de l’intégrité du chef d’entreprise vis à vis des banque.

Dans le cadre du secteur informel, l’OPC structure, encadre et accompagne les acteurs de ce secteur :

  • Structuration : constitution en entreprise sur le plan administratif, financier et fiscale;
  • Encadrement : mise à disposition des experts dans des domaines bien précis pour un accompagnement de bout en bout;
  • Financement : accompagnement dans l’obtention de crédit et de financement auprès de la banque partenaire.

L’OPC à travers le partenariat avec la banque partenaire la Caisse pour le Commerce et le Développement du Cameroun (CCDC) mets à la disposition de ces membres des mesures d’accompagnement et de financement des projets.

Dans le domaine de l’innovation des projets, l’OPC à une structure qui encadre et accompagne les étudiants chercheurs, les universitaires et les promoteurs de projets. Une fois le projet inscrit il est sélectionné parmis de nombreux projets venant des 10 régions du Cameroun via un comité mis en place par l’OPC. Le projet sélectionné reçoit une prime de financement.

  1. Une pause Déjeuner
  1. Présentation du partenaire financier la Caisse pour le Commerce et le Développement du Cameroun (CCDC). Le Directeur Général M. Jean Paul WAMBO, qui néanmoins n’a pas pu se rendre pour des raisons de santé et a envoyé sa collaboratrice Mlle FOGUE Laure entretenir les participants sur les points suivants :

Dans le cadre du secteur informel, l’OPC structure, encadre et accompagne les acteurs de ce secteur :

  • La nature du partenariat entre l’OPC et la banque partenaire CCDC;
  • Les différentes modalités d’adhésion à l’OPC et les formes de paiement;
  • Les opportunités d’accompagnement au financement des projets.
  1. Mot de fin du Président de l’OPC, il a une fois de plus rappelle que le destin des entreprises Camerounaises sont entre les mains des chefs d’entreprises et non pas toujours l’Etat. La raison de vivre de l’OPC est de trouver les solutions pour l’entreprenariat afin de participer au développement de notre économie. Il a exhorté les chefs d’entreprise de la région de l’Est (Bertoua) de tout faire pour développer des valeurs telles que la solidarité pour une vision commune, l’innovation pour une meilleur compétitivité, la transparence pour une bonne cohérence, l’intégrité pour une crédibilité bien établi et la méritocratie pour un bon développement de nos entreprises.

A la fin de cette assemblée le président a tenue à faire eu point avec les membres du bureau de coordination locale dont les grandes lignes portait sur :

  • Des remerciements une fois de plus au comité de coordination locale pour le travail abattu;
  • La nécessité pour tous de respecter les conditions d’adhésion en qualité de membre.

Illustration en image

Haut